Smart Paesi - Smart Village | Università di Corsica
Ailleurs / In altrò  |
Dijon Métropole, le premier vrai territoire intelligent français ?
La métropole urbaine de Dijon (Côte d'Or) serait-elle en passe de devenir la première vraie Smart City française ? C'est la question que pose le mouvement « LetsgoFrance », lequel valorise le dynamisme des acteurs de l'économie française. Déjà en pointe, le territoire bourguignon qui s'investit dans l'agroécologie vient de lancer un chantier d'envergure avec l'appui de grandes entreprises du secteur de l'énergie.

Avec  un réseau de 140 kilomètres de fibre optique, déployé sur les 24 communes de son territoire, un service optimisé de transports en commun, un pilotage centralisé de ses équipements et un projet global tourné vers l'écologie et l'environnement, Dijon Métropole, 260 000 habitants, va désormais faire jeu égal, en matière d'intelligence urbaine avec des villes comme Paris, Lyon ou encore Toulouse. Selon le mouvement des acteurs du dynamisme de l'économie française, LetsgoFrance, Dijon s'annonce comme le premier territoire qui pourrait être considéré comme vraiment « smart ». 

Si les villes qui s'investissent dans la démarche de villes intelligentes sont de plus en plus nombreuses, tant en France que dans le reste du monde, « Dijon est sans doute en train de franchir une nouvelle étape dans la concrétisation des smart cities avec, cerise sur le gâteau, une équipe de projet 100 % française », déclare le mouvement « LetsgoFrance » sur son site web. 

Bouygues Energies & Services, Citelum (filiale du groupe EDF), Suez et Capgemini se sont vus attribuer en septembre dernier un contrat pour la réalisation et la gestion d’un hyperviseur urbain, qui  connectera entre elles les 24 communes de la métropole et qui rendra la métropole dijonnaise encore plus efficiente en matière de gestion de l'énergie, de mobilité et de sécurité urbaine. 

Si chaque ville investie dans cette démarche rivalise désormais d'ingéniosité et de créativité, il semble bien que la métropole urbaine de Dijon a pris une longueur d'avance. En effet, à partir de la fin de l'année, l'ensemble de ses équipements (éclairage public, feux de circulation, véhicules municipaux, vidéoprotection, bornes d’accès au centre-ville, panneaux d’information, gestion de l’eau et des déchets, maintenance des bâtiments publics…), seront gérés 24/24 depuis un centre de supervision et de commandement unique et partagé avec les 24 communes du territoire. « La métropole et la ville de Dijon conçoivent et imaginent la métropole du futur, intelligente et connectée. Ce poste de commandement va permettre d'optimiser et mutualiser les équipements urbains afin de faciliter la gestion de l'espace public », souligne l'ancien ministre François Rebsamen, Maire de Dijon, et Président de Dijon Métropole .  

 

UNE ÉCONOMIE DE 65% SUR 12 ANS.

Le schéma de principe de l'interconnexion des services

 

Dans le cadre de ce développement 34 000 points lumineux seront remplacés par des éclairage à led, associés à des capteurs permettant de faire varier l’éclairage en fonction de la luminosité et de la fréquentation des rues concernées. 113 carrefours vont être gérés à distance pour ce qui concerne la priorité des 180 bus et le réseau de tram en circulation dans la ville et 205 véhicules de fonction et de services municipaux vont pouvoir être géolocalisés pour optimiser les déplacement. Avec cette modernisation la ville ambitionne de réaliser 65% d'économie sur 12 ans. 

Cette initiative permettra de recueillir des données qui seront mise mises ensuite à disposition des entreprises et des startups pour la création d'application a destination des usagers, mais aussi des étudiants des universités et grandes écoles qui ont élu domicile dans la cité bourguignonne, sous la forme d'une plateforme Open Data. 

Le Grand Dijon qui se positionne comme un territoire d'innovation en matière d'écologie et d'environnement s'est lancé depuis plusieurs années dans une démarche ambitieuse en terme d'alimentation durable et d'économie circulaire avec l'objectif de devenir une référence en matière d'agriculture urbaine et péri-urbaine. Cette ambition repose sur une approche systémique touchant à l’ensemble des activités de production, d’échange, de transformation, de distribution et de consommation d’un territoire. 

Les économies réalisée en matière de maîtrise de l'énergie et de maintenance, devraient, dans le cadre d'une démarche d'économie circulaire, financer la création de nouveaux services intelligents qui répondent aux usages et aux besoins des habitants de la métropole. Un grand pas qui devrait donc faire de Dijon, un laboratoire de la Smart City à grande échelle.` 

« La démarche "Dijon métropole intelligente et connectée" s'avère très innovante car elle intègre l'ensemble des équipements et services publics, de façon globale et interconnectée », indique la métropole dijonnaise. « Une fois les principaux jalons expérimentés, la métropole pourra partager les enseignements et les innovations du projet "Smart City", dans un esprit collaboratif avec d'autres territoires en France et à l'international ». 

Pour en savoir plus : www.metropole-dijon.fr 

Ville Intelligente, Rédigé par Yannick SOURISSEAU le Vendredi 9 Mars 2018

Page mise à jour le 12/03/2018 par ANTHONY PAOLINI